Honorer « mes » femmes

Pendant ma jeunesse, j’ai fait l’expérience que les femmes ne s’aiment pas entre elles, qu’elles se jalousent, qu’elles s’épient et se poignardent avec un grand sourire…ou pas !

J’ai souvent eu le sentiment d’être rejetée, écartée. Blessée par ce lien qui ne se faisait pas, j’ai passé beaucoup plus de temps avec les garçons jusqu’à ce que je guérisse petit à petit l’enfant rebelle, l’adolescente révoltée et la jeune femme s’explosant en vol…La route fut longue et difficile, ardue  et pleine d’embuches. Je suis tombée maintes fois mais j’ai toujours cru en ma force et mon élan de vie. Alors, après toutes ces années de travail personnel, j’ai vu mon paysage relationnel changer et se féminiser. 

Voici maintenant de longues années que je suis devenue amie avec les autres femmes, à tel point qu’elles viennent me dire leur affection et leur tendresse. Nous avons déployé ensemble la capacité de voir nos beautés mutuelles et d’oser nous le dire. Depuis ce temps, je me sens tellement reliée aux femmes que mon travail est très souvent tourné vers elles et qu’aujourd’hui je réserve des espaces de soins guérisseurs qui leur sont dédiés !

De cette époque où j’ai commencé à expérimenter le respect et l’amour de mon féminin, de merveilleuses femmes ont jalonné ma route. Dans chaque moment difficile, une femme est apparue pour me soutenir et ce sont ces femmes que j’ai envie d’honorer aujourd’hui, ces belles âmes apparues de là où je ne les attendais pas !! Nohémy, Clô, Line, Sylvie, Coco, Yo, Laurence, Claudia, Martine, Héléna et toutes les femmes qui me consultent et qui, sans le savoir, me soutiennent par leur histoire et leur bienveillance. Gratitude et Amour mes Dames ♥


Je peux partager avec vous aujourd’hui que c’est en guérissant notre part féminine, en faisant la paix avec elle, en acceptant d’aller voir ce qui nous a blessé que nous retrouverons notre élan vital, l’énergie fluide dans notre bassin ! C’est de lui que part nos élans et quand notre bassin est connecté à notre coeur, alors l’axe et la puissance délicate peuvent s’exprimer tel un soleil.

J’ai appris que ce sont mes blessures avec les hommes qui ont provoqué ma désalliance d’avec les femmes, mais pas seulement bien sûr, c’est cependant un point de départ… Chacune son histoire. 

Aujourd’hui, il ne tient qu’à nous de décider de faire un pas vers nous-même, de regarder comment est notre relation avec les femmes de notre entourage pour savoir ce qu’il en est, en toute sincérité

Quand les femmes auront fait la paix avec elles-même au sein de leur corps, de leur sexe et de leur coeur alors il n’existera plus la scission avec les hommes. Il n’y aura plus besoin de s’opposer car pour moi, le mouvement de l’opposition est celui du combat, de la dualité. Non il s’agira là de se « complémenter », d’accueillir avec grâce nos différences, de les nourrir -car elles font nos forces- et ainsi de sortir de la dualité, de l’idée qu’il y a 2 camps.

La femme et l’homme sont le yin et le yang, indissociables, jouant dans l’alternance, inséparables et complémentaires. Faisons alors ce chemin de guérison féminine pour nous avant tout car tout part de nous, dans ce que nous sommes à cet instant et ouvrons la voie afin que le masculin, à son tour, puisse vivre sa plus belle part féminine !

Anaïs

 

One thought on “Honorer « mes » femmes

  1. J’ai eu beaucoup de différents avec les femmes dans ma vie. J’en ai encore mais je n’y prête pas attention. Je suis mon chemin avec mes valeurs morales et mon positif qui m’apaise et me redonne de l’énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top

Pin It on Pinterest

Share This