Peur des mots

Nous sommes retrouvés assis là, dans cet espace super confortable. Nous ne nous connaissions pas ou si peu pour certains… La conversation allait bon train sur divers sujets « faciles » et puis, l’un d’entre nous a évoqué le moment difficile qu’il était en train de traverser…

Le silence du groupe s’est joint à sa parole, respectueux, attentif, compatissant.

Celui qui parlait, sous le regard bienveillant des autres, s’est ouvert à des espaces plus profonds, plus intimes mais toujours plein de pudeur… L’émotion était palpable, pour chacun d’entre nous. Voir l’autre ainsi s’ouvrir et se livrer nous touchait et résonnait fort en nous.

De cette rencontre légère, nous passions à une rencontre de coeur où chacun se sentait concerné. La peine, la difficulté de l’autre trouve écho en nos propres peines et difficultés.

Le cercle que nous formions est devenu plus lumineux, plus soudé et ceux qui se disaient d’habitude si muets se sont mis à partager aussi sous l’impulsion de ces oreilles attentives et tendres.

Comme il était bon de se laisser dire, de découvrir en l’autre non un ennemi à qui cacher mais un ami qui soutient, qui ouvre des voies, qui posent les justes questions. Le cheminement intérieur se fait alors en douceur, comme un cadeau dont on ouvre le papier et dénoue le bolduc avec lenteur pour découvrir le présent !

Nous nous sommes regardés, heureux de ces quelques minutes d’un partage vrai, spontané et avons avoué que tous les silences du quotidien nous blessent, nous enferment dans la difficulté et le mental. Que ce silence, ces lèvres serrées n’attendent que de livrer les mots, sans restriction, avec vérité et tendresse. Quand est-ce la dernière fois que tu as parlé vrai ??

« Je n’ai rien à dire » est rare. Nous sommes des êtres communicants aux bouches cousues par les peurs de s’ouvrir. Le coeur aspire à se déployer, le mental à s’assouplir, les mots/maux à se libérer.

Au début, dans le Cercle, on se dit qu’aucune parole ne vaut d’être dite et puis, la méditation, le tirage d’une carte, l’évènement du matin ou de la veille, la parole lancée par le plus hardi et c’est un monde qui s’ouvre. Celui de notre coeur, de notre esprit.

On en ressort nourrit, plein de gratitude et nous nous laissons dire que le monde n’est finalement pas si dur que ça et que la Vie, waouhh, vaut vraiment d’être vécue !

Tous les jeudis matin en juin et certainement en juillet, certains samedis parfois, nous prendrons contact avec le Coeur de nous-même par la méditation, la bienveillante présence des autres en osant parler ou en osant se taire aussi, en s’aidant d’une carte à tirer, en buvant un thé préparé avec amour.

2 heures pour se faire du bien et irradier notre lumière vers ceux que l’on aime mais d’abord vers soi-même.

« Le Cercle du Coeur de Soi », les dates sont dispo sur Facebook le coeur de soi et sur le site d’Anaïs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top

Pin It on Pinterest

Share This